Cimetières juifs de Belgique

Vue d’ensemble du cimetière d’Ostende, prise par le photographe Conevin. On peut voir sur la photographie la tombe d’Isaac Klener et de son épouse Esther Orenstein. (© Collection MJB)

Les communautés juives locales sont généralement les meilleures sources d’informations concernant les cimetières. Cependant nous indiquons ici d’autres sources d’informations complémentaires.
Dans chaque journal, vous pouvez trouver des avis nécrologiques et des informations sur la naissance et le mariage des personnes. Voir: Dratwa, Daniel, Répertoire des périodiques juifs parus en Belgique de 1841 à 1986, Bruxelles : Pro Museo Judaico – Centre d’Études du Judaïsme Contemporain, 1987.

Cimetière Schoonselhof – Anvers
Krijgsbaan 1, 2710 Hoboken (Antwerpen) Tél. : 03 830 54 17 Fax : 03 830 54 17
En plus des registres du cimetière proprement dit, les registres de l’ancien cimetière juif du Kiel, fermé en 1935, sont conservés au bureau de l’Administration de ce cimetière du Schoonselhof, et ils peuvent y être consultés.

Autres cimetières Juifs anversois
Les trois principales communautés juives d’Anvers, Shomre Hadas, Machzike Hadas et Sefardische Gemeente, font très généralementusage, depuis le début du vingtième siècle, de cimetières – avec concession à perpétuité -situés à Putte (Pays-Bas). Des informations peuvent être obtenues auprès des Bureauxadministratifs des dites communautés, chacune en ce qui concerne son cimetière.

Bureau administratif de la Fondation Frechie
Ouvert de 09 h 00 à 13 h 00 du lundi au vendredi (sauf fêtes juives) Hoveniersstraat 55 B100, 2018 Antwerpen
Tel. : +32 (0)3 239 21 05 E-mail : info@frechie-stichting.org ou frechie.stichting@skynet.be
Website : www.frechie-stichting.org

Autres cimetières juifs de Belgique
En Belgique, depuis la loi de 1998, les concessions dans les cimetières sont renouvelables, suivant le nombre d’années que les descendants souhaitent, auprès des sociétés d’inhumations créées par les communautés israélites (voir: Communautés juives de Belgique).

Bruxelles
A l’exception du cimetière du Dieweg (Uccle) classé au patrimoine, il existe les lieux d’inhumations suivant (ouvert généralement de 09 h 00 à 17 h 00): Auderghem, Dilbeek, Etterbeek, Krainhem, Wezembeek-Oppem

Wallonie
On rencontre des lieux de sépultures pour israélites à Arlon, Marcinelle pour l’agglomération de Charleroi, à Robermont et Eijsden pour la province de Liège. La province de Namur ayant démantelé le cimetière de St Servais, une pelouse avec un monument reprenant les 40 défunts a été érigé à Putte au sein du cimetière de la Fondation Frechie le 12 mars 1970.

Flandre
A part la province d’Anvers, il existe aussi des lieux de sépultures à Gand et à Ostende (voirRessources et services/Informations généalogiques disponibles ) dans les provinces deFlandres Orientale et Occidentale

Pour des informations sur les sépultures situées au cimetière de Eijsden (Pays-Bas) il y a lieu de se renseigner auprès de la communauté juive de Liège.

Pour des informations sur les sépultures situées au Grand Duché de Luxembourg, il y a lieu de se renseigner auprès de la communauté juive d’Arlon.

Toute personne constatant une erreur ou une omission est priée de bien vouloir contacter l’éditeur responsable pour qu’il fasse la modification dans les meilleurs délais.

Flags Widget powered by AB-WebLog.com.